Information Coronavirus

En cette période difficile, tout le nécessaire a été fait et sera fait pour que le cabinet puisse continuer à fonctionner – intégralement à distance – depuis le domicile de chacun de ses membres.

Mon assistante juridique, ma juriste et moi-même allons continuer à nous occuper de vos dossiers et à répondre à vos questions. Une autre assistante, dont le début du contrat est prévu de longue date au 1er avril 2020, débutera à distance et continuera elle aussi à travailler à distance aussi longtemps que nécessaire.

Tout est fait et sera fait pour que l’activité du cabinet soit aussi peu perturbée que possible : son système informatique permet un accès à distance – évidemment sécurisé – à tous les dossiers, permet également de lancer à distance des impressions différées, qui seront libérées à chacun de mes passages au cabinet.

Des moyens ont été mis en oeuvre et seront mis en oeuvre pour que je puisse échanger avec tout le personnel du cabinet chaque fois que cela est nécessaire par écrit, voix et visioconférence.

Un standard extérieur continuera de prendre vos appels et de les transmettre au cabinet ou à moi-même chaque fois que cela sera nécessaire et possible. Des rendez-vous téléphoniques continueront de vous être proposés.

Aucun rendez-vous physique, aucun accueil ne sera assuré au cabinet aussi longtemps que nécessaire, afin de limiter les contacts physiques et d’assurer la sécurité de tous.

Tant que le respect strict des consignes gouvernementales le permettra, le courrier reçu au cabinet sera relevé périodiquement en dehors des heures d’ouverture habituelles : vous êtes donc invités à privilégier les modes d’envoi ne nécessitant pas une signature de ma part (courrier simple et éventuellement courrier suivi) et donc à éviter les envois par lettre recommandée avec accusé de réception, Chronopost exigeant une signature et autres envois similaires, qui risquent de ne pas être reçus.

Vous devez enfin être conscients que si le cabinet a tout fait et fera tout pour traiter vos dossiers aussi normalement que possible, il sera tributaire du fonctionnement de ses interlocuteurs habituels, qui ont chacun leurs propres contraintes et risquent de connaître des perturbations plus ou moins importantes de leur activité : Tribunal Judiciaire, greffe, Service civil du Parquet (Procureur de la République de Nantes), Bureaux d’aide juridictionnelle de Nantes et du reste de la France, Service central d’Etat civil, Bureau des Transcriptions pour le Maghreb, consulats, huissier, poste, etc.

Je vous invite donc à faire preuve de compréhension à l’égard de tous, mais aussi, et avant tout de prudence, pour vous et pour les autres.

Partagez
Tweetez
Partagez